La stérilisation et l’identification de nos protégés.

Pourquoi faire stériliser son animal ? 

Il s'agit d'une intervention chirurgicale bénigne (ovariectomie pour les femelles, castration pour les mâles), pratiquée par les vétérinaires. Elle a encore le tort d'être coûteuse.

 

LA STÉRILISATION LIMITE LA PROLIFÉRATION, MAIS AUSSI :

 - elle peut prévenir de l'apparition des cancers : une chatte stérilisée ne développera pas (à 95%) de métrite, de grossesses nerveuses, de cancer de l'utérus ou des mamelles.

 - empêcher les fugues : de nombreux chats s'échappent du domicile de leurs maîtres pour aller retrouver une femelle en chaleur.

- limiter les marquages intempestifs et les bagarres durant lesquelles les animaux peuvent contracter des maladies parfois mortelles.

 

 En conclusion, la stérilisation contribue à protéger votre animal.

 

CONTRAIREMENT AUX IDÉES REÇUES :

 - Elle ne rend pas un animal malheureux : il ne faut jamais céder à la tentation de prêter aux animaux des sentiments strictement humains. Ne croyez vous pas qu'un animal est plus malheureux quand on l'enferme pour l'empêcher d'aller retrouver la femelle aguichante ?

 - Elle ne fait pas grossir un animal : si vous réduisez sensiblement sa ration alimentaire.

-  Enfin, il n'est pas nécessaire qu'une femelle ait une portée avant de la faire opérer. Une chatte peut vivre très longtemps, parfaitement heureuse et en parfaite santé sans n'avoir jamais eu de petits.

 

La stérilisation limite-t-elle la misère animale ?

 La reproduction excessive des animaux est l'une des plus grandes causes d'abandon.


Sans doute avez-vous déjà croisé le chemin d'un de ces chats sans maîtres qui se sauvent à toutes "pattes" dès que vous tentez de l'approcher. 

 Savez-vous que la descendance d'un couple de chat peut s'élever à 12 680 individus en 5 ans ? De nombreuses portées de chatons sont vouées à devenir les victimes du froid, de la faim, de la maladie et hélas bien souvent de la cruauté de certains hommes qui trouvent en ces êtres des souffre-douleur sans défense. 

 Alors que les éleveurs continuent à faire venir au monde des portées à tour de bras, que fleurissent des supermarchés où les animaux de compagnie sont vendus comme des produits ménagers, à crédit ou en solde, les refuges, eux ; sont saturés.

Les particuliers font faire des petits à leur chatte et les distribuent ensuite à qui veut bien les prendre. Combien finissent dans un refuge ou écrasés sur la route !

Seul remède contre la misère animale : la stérilisation !

 

Faut-il faire tatouer son animal ?

 L'identification des chiens et des chats est obligatoire en France depuis le 22 juin 1989 par tatouage ou puce électronique.


Pourtant, de nombreux animaux ne sont pas tatoués, soit parce qu'ils sont nés avant cette date ou parce que certaines personnes ne respectent pas la législation. Le tatouage est pourtant la seule carte d'identité fiable, donc indispensable. Il permet à l'animal d'être répertorié sur un fichier, où figurent les coordonnées de son propriétaire : vous optimisez vos chances de le retrouver en cas de perte.

Enfin, si vous changez de domicile, n'oubliez pas de communiquer votre changement d'adresse à l'aide du volet de la carte de tatouage prévu à cet effet. 

La puce électronique permet une identification fiable pour les animaux de compagnie. Elle se pose au niveau du cou, côté gauche, elle est de la taille d'un grain de riz. Le coût de la pose est d'environ 60 € chez votre vétérinaire.

Un animal sans tatouage peut donc être porteur d'une puce électronique et avoir un maître. Pour lire la puce, il faut vous rendre chez votre vétérinaire qui peut vous communiquer le nom du propriétaire de l'animal et lui éviter la fourrière.

Contact

Association Félis - 90 Association Félis
Citée des associations
2 rue Jean Pierre Melville
90000 BELFORT

Permanence tous les mercredi de 14h à 17h.

www.facebook.com/groups/151115621588545/
09.73.20.96.47 felis.chat@sfr.fr